C.O.S.D

athlétisme

Lutte contre le dopage  AFLD
 
Modèles certificats médicaux  
 Les changements de catégories des coureurs à partir du 1 novembre 2020.
-Baby athlé : 2015-2016
-Microbes (éveil athlétique) : 2012 à 2014
-Poussins : 2010-2011
-Benjamins : 2008-2009
-Minimes : 2006-2007
-Cadets : 2004-2005
-Juniors : 2002-2003
-Espoirs : 1999-2000-2001
-Seniors : 1987-1998
-Masters  : 1986 et avant 
 
Minimas championnats de France  2020-2021
10 km
Hommes Femmes
Cadets 38' 47'
Juniors 37' 46'
Espoirs 35' 44'
Séniors 34'15 43'
Masters 0 35' 44'
Masters 1 36'30 47'
Masters 2 37' 49'
Masters 3 39'30 50'
Masters 4 40'30 52'
Masters 5 45' 53'
Masters 6 47' 56'
Masters 7 50' 60'
Masters 8 53' 64'
Masters 9 56' 67'
Masters 10 60' 70'
Semi-marathon  
Hommes Femmes
Juniors 1h21' 1h55'
Espoirs 1h17' 1h50'
Séniors 1h15'30 1h45'
Masters 0 1h17'30 1h47'30
Masters 1 1h20'30 1h50'
Masters 2 1h22'30 1h52'30
Masters 3 1h27'  1h55'
Masters 4 1h32' 1h57'30
Masters 5 1h40' 2h00'
Masters 6 1h44' 2h05'
Masters 7 1h50' 2h10'
Masters 8 1h55' 2h15'
Masters 9 2h00' 2h20'
Masters 10 2h15' 2h30'

Marathon
Plus de minima pour être qualifié(e) au championnat de France ,il faut juste courir un marathon à label FFA.

Minimas 100 kms (2019)
Seront considérés comme ayant participé au Championnat de France, tous les athlètes qui remplissent les conditions suivantes :
- être licencié dans un club F.F.A.
- terminer dans un temps inférieur à:
10 h pour les Seniors hommes,
12 h pour les Masters hommes
13 h pour les femmes (Seniors et Masters)

 

Nouvelles catégories 2021

Catégorie Code Année de naissance
Masters VE 1986 et avant
Seniors SE 1987 à 1998
Espoirs ES 1999 à 2001
Juniors JU 2002 et 2003
Cadets CA 2004 et 2005
Minimes MI 2006 et 2007
Benjamins BE 2008 et 2009
Poussins PO 2010 et 2011
École d'Athlétisme EA 2012 à 2014
Baby Athlé BB 2015 et après
Détails des catégories Masters
Catégorie Code Année de naissance
Masters H et F M0 1986 - 1982
M1 1981 - 1977
M2 1976 - 1972
M3 1971 - 1967
M4 1966 - 1962
M5 1961 - 1957
M6 1956 - 1952
M7 1951 - 1947
M8 1946 - 1942
M9

1941 - 1937

 

M10 1936 et avant

Courses nature : une nouvelle règlementation pour clarifier les parcours
Après plusieurs années de réflexion au sein de l’ITRA (International Trail Running Association), un consensus a
été trouvé autour de la prise en compte du dénivelé dans la classification des courses de trail. Un 23 km en plaine
n’a, en effet, que peu de choses en commun avec une épreuve de même longueur à haute altitude. Pour y remédier,
la notion de kilomètre effort fonctionne selon un principe simple : « pour tout gain de 100 m en dénivelé, on ajoute
un kilomètre à la distance du parcours. Ainsi, une course de quarante kilomètres avec 1300 m de dénivelé
comptera 53 kilomètres-effort », explique Jean-Marc Garcia, membre de la commission running.
Parallèlement, les courses seront désormais classifiées en sept catégories, en fonction de la difficulté proposée,
comme dans le tableau ci-dessous.
Catégorie Km-effort
XXS 0-24
XS 25-44
S 45-74
M 75-114
L 115-154
XL 155-209
XXL 210 et plus
Le KV également relifté
« L'adoption de cette nouvelle règlementation s'est faite, après réflexion, et en coordination avec les organisateurs
d’épreuves en France, en suivant une préconisation de World Athletics, qui nous a semblé adaptée et positive,
explique Michel Huertas, président de commission running. Auparavant, quand on parlait de trail, c'était généralement
d'une épreuve longue, par opposition au trail court, mais sans qu'il y ait un consensus sur une distance. On entendait
souvent : ‘’Un trail long, c’est un ultra ou une épreuve de 80 km ?’’. Désormais, du XXS au XXL, on a une gamme qui
permet à chacun de s'y retrouver et toute la discipline y gagne en visibilité. »
A partir de 2021, les championnats de France se disputeront sur un format M (entre 75 et 114 km-effort) pour la course
longue, et sur un format de 35 à 44 km-effort pour le trail court. Le Trail Tour National est également impacté par
l’introduction du kilomètre-effort. A partir de l’an prochain, les postulants au TTN devront proposer un parcours
compris entre 30 et 50 km-effort pour un trail court, et de plus de 50 km pour un trail long.
Une autre discipline a connu quelques changements depuis le 1er janvier : le kilomètre vertical s’appelle désormais
« course verticale », et a vu sa réglementation évoluer. Elle doit comporter un minimum de 1000 m de dénivelé positif,
avec une pente de 25% minimum (soit une distance de 4 km maximum, alors qu’elle pouvait aller jusqu’à 5,5 km sur
les courses françaises auparavant).